BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

114 - ELLE

Je voudrais vous parler d'elle.

Elle c'est vous, ou une amie, ou cette femme que vous croisez dans l'ascenseur ou dans un magasin.

Elle a cinquante ans ou soixante ans, ou peut-être quarante, enfin quoi plus ou moins encore, probablement plus d'ailleurs, mais peu importe parce qu'elle est seule.

Oui seule avec quelques fois un chien avec elle,  un animal de compagnie, des bouquins sous le bras ou des fleurs qu'elle ramène chez elle, pour elle.

Je voudrais vous parler d'elle que je rencontre souvent, qui s'étonne quand je lui souris, ou quand je lui tiens la porte ou alors, plus simplement, quand je lui demande comment ça va et qu'elle rougit, surprise et si étonnée d'une parole ou quelques mots qui rempliront sa journée bourrée de silences assassins.

C'est souvent la même histoire, avec quelques variantes certes, mais le fond est le même et le résultat toujours identique.

 

Les femmes naissent toutes princesses, toutes, même certaines petites filles que je connais et qui sous des abords de guerrières craquent devant un dessin animé au Prince si charmant.

Les femmes ont un imaginaire sans limites, ouvert à l'impossible et c'est cette irrationalité qui constitue une partie de leur charme. Aussi quand elles aiment c'est avant tout leur tête qui part la première et le reste suit, emporté par des promesses et des lunes lointaines.

Alors oui, elles aiment, elles construisent, elles bruissent de vie et de désirs de couple, elles sont battantes, combattantes et rien ne pourrait détruire ce nid qu'elles tissent autour des êtres chers si ce n'est justement un être cher.

Elles s'embellissent, elles croient, y croient et de Princesses deviennent Fées puisqu'elles résolvent bien des problèmes dans lesquels se noient les hommes durs. Elles font barrage, propulsent l'être aimé, le soutiennent, le consolent et se donnent.

Oui, elles se donnent.

Et tout vient de ce mot car, contrairement à ce que pensent les mâles, une femme ne se prend pas.

 

Arrivent les mots, quelques fois les gestes, toujours la trahison, puis les silences, les obsessions, les peurs, les attentes.

Débarquent les fissures, les différences, les surprises, les incompréhensions et, comme elles sont Princesses, elle ne comprennent pas le vulgaire et le manque d'honneur. Elles découvrent alors une face cachée, des ombres se dissipent et le chevalier devient manant pour ne pas dire gueux. Les lumières s'éteignent, le théâtre devient glauque et les fauteuils des strapontins de bouts de vie.

Vient la rage, vient les larmes, vient la colère, vient aussi la haine qu'elles ont d'elles-mêmes, de ne pas avoir vu, de ne pas avoir su...

Alors, comme elles se sont données, elles se reprennent.

 

Et je les retrouve ayant largué les amarres, je les croise à la proue de leur navire solitaire, seules à la barre, fières mais aussi amochées parce que, voyez-vous, quand on se donne par amour et que l'on prend le large on laisse toujours un peu de notre cœur en rade. Elles se veulent solides, elles se disent "plus jamais ça", elles aiment leur liberté, elles aiment rire, manger, dormir, lire au moment choisi, oui elles aiment... mais combien il est dur, n'est-ce pas, de voir un lever de soleil ou une fleur éclore, juste une simple flore éclore, sans ne pas le partager...

Ne croyez pas que mon trait est déformé, n'imaginez pas que ce n'est pas la réalité, j'en vois trop dans ce cas, j'en connais trop qui, si élégantes et si grandes, craquent de l'intérieur quand l'extérieur n'est que sourires.

Je suis admiratif de ces femmes oui, admiratif car seules des femmes osent ne pas trahir leurs vies, seules des femmes savent assumer leur passé sans trahir l'avenir.

Le refus d'un abaissement n'est au fond, sinon le courage de s'aimer suffisamment pour continuer à ressembler à la petite fille qui voulait être Princesse, mais la volonté de ne pas enlaidir plus encore ce que l'on avait cru beau.



12/03/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres