BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

147 - IMPROMPTU D'UNE NUIT

Nuit d'écriture, nuit d'insomnie, nuit de mots alignés sur l'écran blafard de mes histoires d'homme, drogue de mes lubies, de mes rêves de vie dans la lumière bleue de mes cigarettes blanches.

J'écris, j'écris comme un laboureur ajuste son sillon, j'écris perfusé par mes pensées, emporté par l'ivresse d'une héroïne qui chasse sur les terres de l'amour, du désir et de la passion dans un monde à l'envers.

Autour de moi la nuit, la solitude et ce vent qui hurle au-dessus des tuiles roses et pâles, isolé que je suis dans ma tour de guet avec pour compagnes les lueurs orangées des réverbères qui dansent l'escarpolette sous les coups de bourrasques fantasques.

Je viens faire une pause avec vous qui dormez, je viens boire un millième café sous le regard de mon Voltaire au buste ciré alors que vos corps détendus s'effacent pour laisser vos rêves imaginer demain.

Je suis bien.

Je suis dans vos têtes, voleur de vos vies, de vos réussites et de vos manques.

Et parce que vous êtes fragiles dans vos endormissements, parce que je sais l'étendue de votre imaginaire, je veille et je couche sur le papier ces mots que vous balbutiez en boucle.

Alors, comme un vampire repu des couleurs chimériques qui animent vos yeux endormis, je me sens plus fort, plus aguerri encore pour que cette femme qui hante mes pages et mes nuits m'ouvre enfin et son cœur, et son âme, et son corps tout entier.

Et, comme un vieux gosse têtu parce que justement c'est une femme rare qui ne se gagne que par la grandeur, je vais continuer avec elle notre duo improbable dans une nuit prolifique cisaillée par l'éclair des mots que je composerai pour elle.

 

 



04/01/2018
18 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres