BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

155 - DE LA GALANTERIE

Être galant ou galante n'a plus du tout le même sens qu'au XIIIème ou XIVéme siècle, loin s'en faut !

Du temps de Brantôme, mon vieux pote amoureux des femmes, cela signifiait plus une femme légère ou un homme un rien libertin.

Aujourd'hui c'est plus en rapport avec un Monsieur qui retient la porte qu'une Dame pourrait prendre dans la figure.

Mais le fond de mon propos n'est pas là et je ne vais pas vous ennuyer avec l'évolution et des mots et des mentalités.

 

C'est d'aujourd'hui dont je veux parler mais en gardant en mémoire tout ce que l'histoire des rapports hommes/femmes a fait pour notre bon plaisir à tous mais aussi à toutes.

 

Je ne supporte plus ces actrices, mannequins, journalistes de radio,  de télévision, ces femmes "politiques", ces "balance mon porc", toutes ces femmes bien arrivées, bien friquées, bien dans leurs fringues de grands couturiers venir se plaindre, des années après, de ce qu'elles ont été, comment dirais-je, "approchées" de façon plus ou moins cavalière.

Que n'ont elles pas  fait pour en arriver là ? De grâce la vertu se reconstituerait-elle comme l'hymen des femmes du Maghreb  ? 

Je ne supporte plus ces Femens dépoitraillées venir faire la leçon dans les églises, les assemblées sous couvert de féminisme, protestant contre les pouvoirs de "l'homme occidental" alors que des femmes partout dans le monde et ici en France sont asservies, humiliées, engrossées notamment pour des aides sociales.

Je ne supporte plus ces regards torves d'égéries d'un soir qui viennent faire la leçon sur une scène, dans une émission ou une "enquête" soigneusement dirigée et qui prennent des airs de misère avant de se faire inviter par la production dans une grande brasserie des Champs Elysées ou au restaurant du coin.

Oui je sais, l'exemple vient d'en haut, elles lancent des appels pour d'autres, elles "témoignent".

Elles témoignent ? Elles font de la promotion oui !

Car pour témoigner il suffit d'aller au supermarché voir les caissières se faire peloter par des chefs de rayons minables, il suffit d'aller dans des entreprises pour voir des secrétaires se faire importuner par des chefs de services minables, il suffit d'aller à l'hôpital pur voir des infirmières ou des aides soignantes se faire coincer par des "doctorants" minables.

J'ai entendu un jour un petit chef d'entreprise dire tout fier "quand les femmes écartent les jambes elles réduisent l'écart de salaires" ! On s'est engueulés et c'était pas mon ami !

Ce que je veux dire c'est qu'il y a des hommes minables, misérables et petits... Comme d'ailleurs dans d'autres domaines il y a des femmes minables.

Ce que je veux dire c'est que ce genre de cochonneries arrivent à la femme de ménage, à la femme lambda et que tout tient à l'homme qu'elle a en face..

 

Avec ce genre d'anathème qu'on balance à la tête des hommes, repris par tous les médias qui allongent la sauce tout en détournant la tête des exactions moyen-orientales en matière de "féminisme", on pourriT les rapports "galants" dont je parlais au début.

Pourrais-je encore à l'avenir, comme je l'ai fait il y a déjà quelques temps, offrir un bouquet de fleurs à une fleuriste qui justement était une fleur à elle seule ? Elle avait un âge canonique mais un charme fou. Pourrais-je encore dire à une femme qu'elle est belle, juste parce qu'elle est belle et que le temps est gris ? Pourrais-je encore parler d'amour sans qu'on y trouve un vice caché, un machiavélisme père-vert ou, que sais-je, une ruse de sioux ? Enfin pourrais-je toujours m'amuser à compter les femmes qui, pénétrant tristounettes dans un magasin de chaussures en ressortent ravies et rayonnantes ?

La "galanterie", on l'a dans les gènes ou pas, cela ne s'apprend pas, cela ne se décide pas.

Un mufle est un mufle qui rencontrera toujours une pauvre Io espérant ainsi être, à nouveau, transformée en déesse.

Et c'est pas parce qu'il y a beaucoup de mufles que nous vivons en troupeaux.

 

 



09/03/2018
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres