BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

193 - MON MONDE

L'écriture pour moi, plus que la construction romanesque par elle-même, est une thérapie, une façon de fermer mes volets sur l'extérieur et d'éclairer les lumières de ma tête.

 

En fait, plus je vais au contact des autres, plus je cherche à comprendre les motifs, les raisons, les explications, et plus je tombe sur des raisonnements fumeux, des mensonges éhontés, des personnes égocentriques qui, pour la plupart, ont laissé leur intelligence aux vestiaires.

Aujourd'hui je suis désarmé car, poli et civilisé, je me trouve confronté à des égoïsmes forcenés, des malabars de la pensée de gare ou des envolées pour une cause qui dure ce que durent les envolées, c'est à dire aussi longues que le rut du lapin.

Mais c'est vrai, comme les envolées, le rut du lapin est multiple.

Le monde d'aujourd'hui, ce monde médiatisé, ce monde formaté par de grands trusts, ce monde de l'éphémère, est en voie de perdition. Pas tellement au fond par ceux qui le dirigent, ils en tirent profit, mais bel et bien par ceux qui les ont mis là et, pire, qui recommenceront demain tant il est vrai que la cruche à force d'aller à l'eau forcément elle se casse.

Oui, mais elle se reproduit à l'identique.

Ce monde donc est devenu celui de la bêtise et du savoir à la mode Vermot. Un monde cognitif où l'apprentissage de la vie communautaire ne se fait plus à l'école mais à travers les réseaux sociaux, un monde en perdition car les valeurs qui développent l'altruisme et le souci de l'autre sont remplacées par celles du "moi d'abord".

 

Je ne vis pas pour ça.

C'est con, je sais, mais moi j'aime les gens intelligents.

Pour être plus clair j'aime d'abord les gens intelligents.

Vous voyez le racisme se cache partout !

Et, comme ils se font de plus en plus rares, ou du moins comme ils se fondent dans la masse de peur d'en prendre plein la gueule, vous comprendrez  que lorsqu'on j'en trouve un (ou une) je le mets vite sous cloche avec un peu de neige autour. Essayez, vous verrez c'est l'idéal pour s'endormir la tête sereine.

Et heureusement j'en ai un petit stock en réserve quand viendra la pénurie. Croyez-moi, avoir quelques amis de ce genre, c'est être plus riche que la possession de tout l'or de fort Knox.

 

Ainsi quand les temps sont rudes, quand des souffles divers et contrariants m'envoient un air fétide, je file sur mon ordi, je pose le premier mot et je subis la transformation. De quelconque je deviens inventeur car je sais que ceux qui viennent me lire ont tous cette étoile qui brille au fond des yeux.

Vous l'avez remarqué je parle souvent d'amour. Et de femmes.

Bon ça c'est une redite, amour et femme, mais c'est du bons sens car ne suis-je pas un artisan qui chaque matin remet l'ouvrage sur son métier ?

Je peaufine, je cisèle, j'affute, j'épointe, j'ajoute ici une courbe, là un regard, je n'oublie pas le sourire, ou l'odeur, ou la musique enfin quoi je passe des heures et des heures sur un bout de bras, et je ne parle pas de l'éternité d'un baiser comme me l'a si gentiment fait remarquer une lectrice amie.

Je me balade d'histoires en histoires, je vais dans des recoins que l'on cache la plupart du temps, je découvre des pépites et souvent, croyez-moi bien souvent, elles ne se savent même pas pépites.

Ecrire c'est prolonger une caresse, zoomer sur un geste, décortiquer des mots avancés avec prudence, c'est se souvenir d'hier pour préparer des lendemains de riche, c'est en fait revenir à ce que je suis, homme sensible, écorché et qui a tellement besoin de poser sa tête lourde d'images miraculeuses.

 

Alors vous comprenez que mon monde n'est pas le Monde, et quand le second part en quenouille c'est avec le premier que je me dépouille.

Et c'est nus que mes mots avancent et qu'ils m'apaisent et me font du bien.

Je les reçois alors comme une ondée rafraîchissante, je m'en lave, je m'en nettoie, je m'en rince l'âme et, assagi et reposé, lorsque j'éteins l'ordinateur je souris à mes rêves qui font alors semblant de s'endormir.

 

 



19/02/2019
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 51 autres membres