BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

20 - ET PENDANT CE TEMPS LA, DES FEMMES CREVENT SOUS VOS YEUX.

On vit vraiment dans un monde à l'envers !

En fait, si   mes livres ont souvent leurs actions qui se passent dans les années soixante-dix, voire même avant - sans aucune nostalgie évidemment, la vie  est trop précieuse pour regarder en arrière -  c'est  bel et bien parce que dans ces époques là on allait à l'essentiel, loin de cet "égalitarisme" de pacotille et surtout, plus qu'aujourd'hui, on se mobilisait pour des choses  réellement graves.

Alors je passe l'épisode Nabila, j'évite l'homme au scooter, je snobe le boss de la CGT ( ça me fait rigoler ce mot de "boss" pour un communiste !) pour faire une intrusion dans le monde des féministes, moi qui aime suffisamment les femmes - et celles qui me connaissent comprendront - pour être toujours interloqué par ce genre de personnes.

Oui, j'entends, les inégalités persistent ( regardons partout et déjà du côté de l'assemblée ) mais manifester devant de grands magasins pour gueuler contre le sexisme des jouets (les poupées pour les filles et les voitures pour les garçons) me fait doucement rigoler. A titre d'exemple je connais deux petites filles dont l'une est "voiture" et l'autre "poupée" et la première est aussi, sinon plus, féminine que la deuxième.

Ce qui me fait hurler devant ces femmes en pantalon (mais oui, les jupes font tellement greluche !!) c'est que dans le même temps j'écoutais une émission sur la condition des femmes au moyen orient  et dans certains pays arabes en particuliers.

Oui, je sais ce que va me dire le magma des "politiquement corrects" et je vais en prendre plein la gueule par derrière, c'est sûr, parce qu'en face comme d'hab.... Mais si j'ai écrit "arabes" c'est parce que j'ai dû louper probablement le reportage qui parlait de celles d'Australie, de Chine, de Papouasie, ou de Mars enfin quoi, d'ailleurs !!!! 

Alors, pendant que ça hurle, crie, vilipende en vêtements de marques, le gamin chez la nourrice dans l'attente de partir au ski à Chamonix, quelque part, des femmes en Afghanistan, en Irak, en Syrie ou au Pakistan (liste non exhaustive s'entend) enfin de celles qui n'ont jamais eu l'idée de choisir entre voiture ou poupée, sont tuées massacrées, tabassées, violées en se la jouant tournante, pour finir à poil dans des maisons en ruine, bouffées par les chiens crevant de faim.

Tout ça par des hommes, parce que ce sont des femmes.

Tout ça parce que ce sont des filles qui vont à l'école.

Tout ça parce que "Dieu", parce que "vierge", parce que "pure", parce que "mère" parce que sous humanité de l'humanité masculine, violente, barbare et poltronne.

Poltronne ?

Bé oui, on est plus fort à plusieurs que tout seul, parce que tout seul "on" se planque et on prépare son coup  avec le Coran qui, avec la Bible notamment, sont des livres écrits....par des hommes ! 

Alors vous comprenez que c'est tellement facile de se la jouer  redresseur de tort pour ces bonnes femmes - et désolé pour le  masculin, le féminin n'existe pas pour ce mot,  on est là dans la catégorie "voiture" ! 

Vous comprenez aussi ma rage et mon écoeurement car  ces femmes insultent celles qui, juste avant le cochon dans la tête de ces hommes, sont seulement occupées à survivre.

Et, accessoirement, à sauver leur peau et celle de leurs filles.



19/12/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 44 autres membres