BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

27 - MAIS QUE SONT DEVENUS LES HOMMES D'ANTAN ?

C'est, en résumé, mais tout de même mal résumé car un peu réducteur, ce que j'entends très souvent quand une femme ouvre non seulement son cœur mais aussi son âme.

Alors ne croyez pas qu'elle regrette l'homo sapiens revenant de la chasse - ce même être viril lui réservant la cueillette, après s'être servi lui-même c'est bien connu- mais la question lui vient quand, à l'échange, elle se retrouve avec un homo ça pionce devant la télé, la pizza ingurgitée et la mire comme seule lumière, le match de foot étant depuis longtemps terminé.

Comment ? Il n'y a plus de mire depuis longtemps ? Eh bien voyez-vous j'en suis encore au temps du " sapiens " ce qui, et les latinistes me comprendront, n'est tout de même pas fait pour me déplaire.

Mais revenons à nos moutons, moutons que beaucoup d'entres elles comptent une fois les feux éteints, bercées par les ronflements de ceux qui, avant et tout fringants, leur avaient compté quelques fredaines à les faire se pâmer.

Et, c'est bien connu, quand une femme s'envoie en l'air beaucoup d'hommes encore se disent  qu'ils ont eu pas mal de chance ne se rappelant plus exactement comment ils ont pu procéder pour la rendre dans cet état.

Allez, je rigole !

Sérieusement, j'entends de plus en plus dans la bouche d'élégantes trentenaires, voire quadragénaires (après elles les ont quittés of course !!) qu'il leur manque une épaule, une réelle présence, le sens des décisions, un peu plus de responsabilités, le génie de la surprise, qu'ils cessent d'être "papa" et commencent à être "mari", qu'ils ne se conduisent pas enfin comme des gosses quittant les jupes de leurs mères pour celles de leurs femmes qu'ils ont su relever en leurs temps, ce dont ils s'abstiennent de plus en plus souvent maintenant.

En fait, ces hommes dits "modernes" ont perdu leur virilité, du moins tout ce qui entourait leur virilité quand leurs femmes justement assumaient de plus en plus leur statut de femme.

Et c'est ainsi, mais ne pensez pas que cela me procure un grand plaisir aimant tellement plus les femmes de ma génération, que nos quadra filent dans des bras d'hommes dits "mûrs" et qui, sans nul doute pour la plupart, pourraient être leurs pères.

Bon, en voulant expliquer simplement les choses, je suis en train de tout compliquer moi !

En réalité je crois, en fait j'en suis sûr, les femmes nous dépassent en tout.

D'accord, il y a encore la force physique mais les mecs étant de plus en plus pleutres, les femmes n'ont pas de mal à trouver la parade.

Aussi, se retrouvant à courir derrière, les hommes s'épuisent et retombent dans l'enfance ce qui, vous le comprendrez, n'est que la forme première du gâtisme du couple.

Et yop la boum !

Parce que vous l'avez compris, les femmes, même nous dépassant, n'imaginaient pas que la plupart de leurs conjoints, amis, maris, amants en viendraient à perdre leur élégance. Vous savez, cette élégance qui fait qu'elle rêveront toujours de " Pretty women ".

Princesse, Princesse, tu seras toujours Princesse.....

Mais voilà, même dans cette affaire il y a l'inné et l'acquis. Vous savez l'élégance innée et l'élégance acquise ?

L'une reste quand l'autre se perd.

Alors, Mesdames, quand vous rencontrez quelqu'un, assurez-vous de la taille du costume.

Ou alors changez vite de mannequin.

 



01/02/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres