BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

28 - ESPRIT ES-TU LA ?

Il y a bientôt un mois notre pays était submergé d'horreur.

Et depuis un mois, lui fait du surf.

Lui ?

Mais Flamby voyons, notre scooter de service, Docteur Jekyll et Mister Hollande.

Mais avant d'aller plus loin une ou deux questions se posent, pas grand chose, juste une mise au point qui  taraude mes méninges engourdies par tant et tant de belles paroles. Qu'avez-vous trouvé de changé depuis dans notre beau pays ? Avez-vous eu l'impression, que dis-je, le soupçon que nos "responsables" aient pris le problème par le bon bout ? Et surtout, surtout, pensez-vous qu'ils vont le faire ?

J'écoutais des policiers de la couronne parisienne dirent récemment leurs hésitations voire leurs refus de verbaliser des groupes de femmes en niqab au sortir des écoles de peur d'être et contestés et pris à partie.

J'entendais nos politiques minimiser le nombre des refus à la minute de silence.

Un professeur il y a une semaine expliquait sur une antenne sa trouille de faire remonter des faits devant la menace physique des parents.

Plus récemment encore un "politique", un autre car ça se démultiplie cette espèce avec la corne d'abondance de nos impôts, préconisait le développement d'imams dans un cadre "républicain".

Et que dire des juifs qui quittent de plus en plus notre pays, comme avant la deuxième guerre mondiale, plus qu'avant la deuxième guerre mondiale alors qu'aucune manifestation massive de musulmans n'est venue soutenir cet "esprit" dit du 11 janvier, ne serait-ce que pour montrer à ces derniers l'autre face de leur religion !

Je rêve, je vais me réveiller, c'est sûr, je vais me réveiller !

Des exemples ? j'en ai plein ma hotte et plein le dos. Et puis après tout je ne suis pas là pour pourfendre. Ceci étant, Don Quijote de la Mancha est une saine lecture par les temps qui courent.

En fait mon propos est sur l'attitude des politiques toujours aussi minables, toujours aussi frileux et, pour tout dire , un œil sur le corps électoral des cités.

Il ne s'agit pas d'amalgamer. J'aime, préfère et défends un homme ou une femme de culture - et au hasard (!) - arabe à un con "bien de chez nous". Cette culture a trop apporté à notre civilisation, a trop de culture et d'élégance pour ne pas la mettre en avant.

Mais il y a les autres, la minorité certes, mais agissant, vociférant et à la fin tuant au nom d'un Dieu qui, si je compte bien, est un Dieu parmi d'autres tant notre terre comporte d'idoles.

Je veux pouvoir me balader dans ma ville, aller dans tous les quartiers, je dis bien tous les quartiers sans hésitations.

Je veux être l'égal de la femme, je veux la voir dans toutes ses beautés intellectuelles et physiques et m'inspirer d'elle.

Je veux que les gosses, tous les gosses, filles et garçons, soient traités de la même manière, avec la même éducation.

Je veux qu'on m'explique pourquoi certains pays sont fréquentables quand, chez eux, on lapide, on fouette enfin quoi  quand on se comporte comme des obscurantistes ayant une rage de dents.

Je veux bien qu'on applaudisse les flics mais alors qu'on ne les siffle pas quand ils chassent les petits trafiquants qui dealent dans les cités.

Je veux pouvoir gronder un gosse qui crache par terre sans que la mère  me traite de raciste.

Je veux, je veux, je veux.....

Vœux pieux.

Et sans retour.

Et pendant ce temps les extrêmes se régalent, montent, rigolent et encaissent les dividendes des actions mal menées par ceux qui ont le pouvoir, média compris. Que voulez-vous, au pays des aveugles les charlatans sont rois et quand ces derniers ne touchent plus les écrouelles, les scrofuleux vont se soigner ailleurs.

Au risque d'y perdre leur âme.

Allez, ne vous inquiétez pas, j'ai fini. C'était plus qu'un coup de gueule, une sorte de testament d'un mode civique qui fout le camp.

J'ai eu la chance de connaître autre chose mais quand je vois ce petit bonhomme à son pupitre devant plus d'une centaine de journalistes qui lui cirent les pompes en attendant les petits fours, ou le restaurant, ou l'aparté, ou les confidences enfin quoi qui suivent le rite, je me dis qu'il y a bien une  religion d'état. Une de plus en quelque sorte. Et quand je compare avec les conférences de presse aux Etats-Unis, je me marre !

Esprit es-tu là se demande Flamby alors que le caramel coule.....

Chacun a le Titanic qu'il peut !

 

 

 

 



06/02/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres