BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

32 - PROMO, PROMO, PROMOTS, PROMAUX....

J'ai horreur de cet exercice.

Mais enfin, comme il est imposé, je sacrifie à la tradition bien que, et vous l'aviez déjà compris, je préfère le "libre" dans mon patinage sur page.

Néanmoins je vais détourner le problème, fuir en quelque sorte le monde mercantile tout en sachant très bien qu'il vaut mieux que mes livres soient lus plutôt que de servir à rehausser quelques tables bancales.

Je vais donc vous raconter "l'histoire".

Ainsi je suis publié depuis maintenant six ans. Et, depuis bientôt six ans, chaque livre continue régulièrement à se vendre. Mieux même, chaque nouveau roman se vend plus que le précédent. Au point de faire dire à mon éditeur un poil soulagé que "la mayonnaise prend". Pardon pour vous qui me lisez et qui ne saviez pas que vous étiez des condiments.

Même si j'en ai connu qui disaient la vérité.

Bon là je galèje, je pousse mon propos et m'emberlificote.

J'ai écrit toute ma vie, une respiration aussi nécessaire que l'air dans mes poumons, une pause intellectuelle dans un monde de sauvage car j'ai vécu dans le milieu des affaires, là où tous les coups sont permis. Malgré cela, ou à cause de cela, j'ai toujours gardé la tête ailleurs, à l'intérieur de moi-même, attendant le moment où, enfin, je pourrais me raconter toutes ces histoires qui tournaient en boucle dans mon imaginaire.

Et puis un jour, j'ai eu l'impression de renaître.

J'étais devant mon ordinateur et j'ai écrit Anaïs ou le jardin revisité.

Ce fut pour moi une libération.

Je traduisais en compagnie de Mozart - eh oui que voulez-vous, on a les copains qu'on peut - toutes mes haines, toutes mes espérances, toute ma foi et surtout, surtout, je me lavais de tant d'années sans écriture au long cours. Ce livre met en scène les plus grand génies, les plus belles musiques. Du moins pour moi, simple Béotien qui aime les grands classiques.

Il attend une suite qui est en partie dans mes "cartons". Mais, comme pour le premier, elle a besoin d'une longue, très longue maturation. En fait cette trilogie, puisqu'il s'agira de trois époques, ce sera, toute modestie mise à part, un témoin que je transmettrai à ceux et celles qui me sont  proches ou qui me connaissent bien.

Puis vinrent les Pendus de Manosque.

Je suis amoureux de ce pays, des gens de ce pays. Mais pas aveugle.

L'écrire fut pour moi un régal, un berlingot que je suçotais à chaque phrase. Son succès ne se dément pas, puisqu'il est régulièrement commandé par différents libraires bien qu'il ait deux ans déjà. Histoire de vengeance, histoire d'une femme, histoire locale qui se superpose à la grande histoire.

Enfin le dernier né, Les Pantalons courts, ou le récit d'un gamin - un gamin qui m'est proche - dans les années cinquante, dans et autour d'Avignon, mon Comtat Venaissin, mes racines, ma mémoire.

C'est ce livre qui a été choisi par mon éditeur pour aller le représenter au salon de Paris en mars.

Et c'est avec ce livre que "j'écume" actuellement les dédicaces !

Bientôt sortira La Folle de Valensole, inscrit dans la droite ligne des "pendus". Ce livre devrait voir le jour avant l'été, au mieux au milieu du printemps. Là aussi ce fut pour moi une douceur de l'écrire. Mais chut ! Je vous en parlerai le moment venu.

Et puis, pour finir, celui sur lequel je "travaille".

D'ailleurs, en écrivant ce mot j'ai honte parce que voyez-vous, mon plus grand bonheur c'est avant tout de me raconter une histoire, de la commencer et, la nuit, le jour, en marchant, au café, en voiture, à chaque instant, au plus petit moment d'en imaginer les tours et les contours avec une belle et bonne gourmandise.

Voilà mes amis ce qu'est la dure vie d'un galérien de l'imaginaire, d'un stakhanoviste des mots, d'un inconditionnel des sens, d'un gamin en fait qui réalise ses rêves de gosse quand, enfant, il ouvrait le Petit Prince et, sans vraiment savoir lire, caressait les pages comme d'autres leurs peluches.

 



02/03/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres