BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

BLOG D'ANAÏS par Gérard CABANE

74 - ENTRE DEDICACES ET ECRITURE

Voilà, c'est reparti !

 

Ce n'est pas le tout de se planquer pour écrire, ce n'est pas le tout d'être sous le feu de sa seule lampe de bureau il convient maintenant de passer au devant de la scène ! Et ça, vous le savez ce n'est pas mon fort, mais alors pas du tout.

 

Non pas que je n'ai rien à dire, au contraire, j'ai tant et tant de choses à partager, non pas que je craigne un quelconque virus, celui de l'écriture m'ayant déjà possédé tout entier mais je préfère de loin les colloques, réunions intimes et autres rencontre informelles à celles plus policées et ordonnées que sont les séances de dédicaces.

Que voulez-vous je suis toujours tenté d'offrir ce que le libraire veut vendre et suis d'autant plus comme un couillon lorsque, le soir étant venu, je repars avec dans mes yeux et dans ma tête le regard de certaines personnes qui cherchant à décrypter les méandres de mon cerveau me voient bien plus beau que je ne suis.

Certains auteurs, et non des moindres, adorent ce genre de sport qui consiste à raconter comment  est venue la lumière à l'aube d'un certain jour !

Personnellement j'en suis tout bonnement incapable, écrivant comme un drogué et  bien souvent emporté par un personnage créé et qui prend tellement vie que sa vie me bouffe. Oui incapable de dire le pourquoi du comment, incapable de narrer mes souffrances et mes jouissances tant les unes sont mélangées aux autres, incapable de vendre ce qui ne m'appartient plus.

Le tumulte des mots m'assaille et me soumet.

Je suis déjà ailleurs, là où je vous embarque et pour ne pas que l'on chavire faut-il que je sois devant.

D'ailleurs là, sur mon bureau, derrière mes billes, mes gris-gris et dans le ventre de mon ordinateur un autre enfant s'avance quand un second se prépare alors que dans mon crâne se bousculent d'autres images tellement éblouissantes que je ne pourrai tout dire .

Alors oui, c'est agréable de rencontrer son public, ça l'est d'autant plus que beaucoup d'entre vous maintenant suivent mes publications mais quand même si je pouvais être Bi, vous savez un qui écrit et l'autre qui parle, l'un secret et l'autre disert, l'un riche de l'intérieur quand le second allume ses loupiotes...

 

Allons, soyons factuel et procédons par ordre pour ceux et celles qui, n'ayant rien d'autre à faire veulent tuer le temps qui de toute façon nous tuera un jour.

 

Le samedi 28 mai je suis au centre culturel Leclerc de Manosque à partir de 14 heures.

Le samedi 11 juin c'est à Ceyreste entre Cassis et la Ciotat que vous me trouverez le matin car l'après-midi de ce même jour je repars au centre culturel de Manosque pour un autre tour de manège.

Le dimanche 12 juin c'est dans cette merveilleuse et célèbre librairie "Le Bleuet"  de Banon que je serai à partir de 14 heures 30. Cette antre de la culture à elle seule vaut le détour.

 

Voilà mes amis, j'ai fait mon boulot, du moins la première partie car d'autres séances se préparent dans l'été mais là je suis épuisé aimant trop les figures libres plutôt que celles qui sont dites imposées.

Néanmoins si la musique est bonne, si le public est averti même les "imposées" me seront douces...



23/05/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres